::Un petit coin de banquise::

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, 30 mars 2014

L'essentiel est sauf.

Bon.

Le Mogwaï parle depuis quelques semaines. Enfin "parle", c'est un bien grand mot, mais il connaît pas mal de mots, même si ce n'est pas toujours facile de les comprendre ou qu'il peine à en enchaîner plus de deux. Néanmoins, rien qu'à cette étape, je pense que le minimum est acquis. Au risque de paraitre vieille conne, il sait dire "bonjour", "s'il-te-plaît" et "merci". Et surtout, il sait que le pirate fait "yaaaahaaar", et qu'un abordage c'est "pouic pouic pouic, houmba !". L'essentiel est là, j'vous dis.

Bon, on occultera le fait qu'il sache aussi dire "ça pue", hein, vous serez gentils.

Et sinon, en parlant de pirates, j'ai découvert par hasard l'excellent travail d'illustration du studio Bomboland, notamment sur "Treasure Island", de Stevenson. C'est publié chez ELI Edizioni, c'est juste magnifique et ça donne très très envie d'acheter le livre CD, même s'il est en anglais !

mardi, 11 février 2014

Les héros du Bescherelle

Aujourd'hui, j'ai utilisé sans arrière-pensée le verbe "convaincre" à l'imparfait lors d'une discussion courante sur mon chantier. Sur le coup, c'est sorti tout seul, mais mes interlocuteurs m'ont regardée avec une mine plus que circonspecte.
Je me suis donc interrompue, inquiète d'avoir possiblement commis une boulette et, d'un commun accord, nous avons reformulé "ça ne me convainquait pas vraiment" en "ça ne m'a pas vraiment convaincue". Évidemment, le passé composé, c'est l'arme des faibles. Mais il faut avouer qu'à l'oreille, ça "s'entend" mieux.

Néanmoins, je ne me suis pas déclarée vaincue : j'étais convaincue (aha) d'avoir raison et j'ai horreur de dire des bêtises en matière de grammaire ou d'orthographe. J'en veux pour preuve que l'un de nos arguments pour mettre en route le Mogwaï était "nous devons sauver l'orthographe de ces hordes de boutonneux utilisant sans vergogne le langage SMS". Du coup, comme je n'ai pas de Bescherelle dans mon sac à main, j'ai dégainé le smartphone et ai enfin donné à la 3G une utilité reconnue : je suis allée vérifier sur "Le Conjugueur".

Et donc, j'avais raison. 

Je profite de ce billet pour faire une nouvelle fois l'apologie d'une orthographe et grammaire soignée, dans tous les domaines : qu'on poste sur un blog, sur facebook, qu'on envoie un mail (perso ou pro), un SMS ou, pire, qu'on envoie un CV ou une lettre de motivation, berdol, il faut un minimum.
Sérieusement, lire des mails professionnels avec une faute tous les trois mots, ça pique les yeux. Lire des fils de discussion sur FB ou forum en langage SMS, c'est parfois à la limite du compréhensible.

Une orthographe correcte est gage d'un minimum de sérieux et vraiment nécessaire si on ne veut pas passer pour un guignol dans le monde du travail. Alors même si je suis évidemment loin d'être infaillible, au moins, quand je ne sais pas ou ai un doute, je fais l'effort de vérifier. Avec internet c'est l'affaire de deux clics, donc à la portée de chacun, et ça permet de continuer à s'améliorer, même si on n'a aucune envie de participer à la dictée de Pivot.

Pour finir sur ce sujet, des réformes passent régulièrement, et avec Mogwaï qui ira un de ces quatre à l'école, je commence à me dire qu'il faudra que je me mette à la page : changements dans l'utilisation des traits d'unions, simplification du pluriel des noms composés, suppression quasi systématique des accents circonflexes (mais pourquoi tant de haine ?)... Pour ne pas taper à côté de la plaque quand le petiot fera ses dictées, il est possible de "réactualiser sa base de données" en faisant un tour, par exemple, sur ce site.

Que la force du Bescherelle soit avec vous les amis, allez en paix dans les méandres de l'internet et à bientôt !

dimanche, 1 septembre 2013

Hardi Moussaillon !

Je viens de me rendre compte que je n'avais même pas publié pour les 1 an du Mogwaï. Car oui, contrairement à ce que laisse entendre ce layout qui a déjà un an et demi (ptain ça file), le Mogwaï est là, et bien là, depuis bientôt 15 mois.

Et donc, pour le premier anniversaire de la bête, on avait décidé de se marrer sur le gâteau. On a donc fait un gâteau pirate. Yaaar ! En cherchant un peu sur internet, j'ai trouvé plein d'idées, et je me suis jetée à l'eau.

Voilà mon oeuvre (sans la mer en crème anglaise + colorant bleu qui en fait un joli vert lagon) :

On a déjà plein d'idées pour l'année prochaine (d'autant que d'ici là, il pourra aussi mettre la main à la pâte, pour plus de fun encore) !

samedi, 31 août 2013

"Quel bruit il fait le... euh... c'est quoi CA ?"

J'ai craqué pour la petite ferme en peluche de chez Eaki pour le Mogwaï. On déballe en rentrant à la maison, Mogwaï apprécie bien, on fait les cris des animaux, mais là se pose un problème.



Alors ça a la taille du chat (qui est dans la ferme mais pas sur la photo). Ca ne ressemble pas *du tout* au mouton à côté, c'est moitié moins grand que le veau... Un pincher nain alors ? M'enfin qui aurait pris un bus dans le coin de la figure hein.

vendredi, 26 juillet 2013

Papillon

La bavette du Mogwaï ferait tout de même un bon test de Rorschach parfois.

mercredi, 24 juillet 2013

Note pour plus tard...

... ne plus laisser jouer le Mogwaï avec le pot d'oignons grillés au dessus du tapis Eaki à poils supers longs. Non parce qu'une fois qu'elle s'est ouverte (et que tu l'as vu venir à des kilomètres) il faut avouer que c'est relou.

samedi, 27 avril 2013

Smurf killer

- Il joue avec quoi, ton fils, là ?

- Un fluo bleu.

- ... OK.

- ...

- Et donc s'il finit la tronche bleue en mode "j'ai bouffé des schtroumpfs", c'est qu'il aura trouvé comment ouvrir le capuchon.

mercredi, 17 avril 2013

Arme bactériologique

Sans rire. La poubelle de couches mortes devrait être interdite par la convention de Genève.

vendredi, 29 mars 2013

Allez, allez, jamais deux sans trois ?

Cela fait deux nuits que le Mogwaï dort de 20h à 6h30 du matin sans aucun réveil intermédiaire. Les premières depuis 9 mois. Ce soir sera-t-elle la 3e ? On y croit, on y croit !

(et non, je n'ai même pas eu peur en me levant le matin : je suis tellement épuisée et j'attends ça avec tant d'impatience qu'en me réveillant, j'avais l'impression de n'avoir dormi que 3/4h, comme d'habitude ^^)

Bon, maintenant, l'objectif c'est que ça tienne pour les 18 prochaines années. C'est que j'ai du sommeil à rattraper moi !

mercredi, 30 janvier 2013

"Un enfant malade à la maison, c'est une pendule qui s'arrête...

... On ne sait plus quelle heure il est, ni quel jour de la semaine démarre ou se termine."

Je reprends les mots de Sway sur ce post, que j'avais trouvé très beau. 

Mogwaï est malade, c'est déprimant de ne pas savoir comment le soulager...

jeudi, 24 janvier 2013

Gare aux doigts

Elle est là, tapie dans l'ombre... On ne la voit pas, on ne sait pas qu'elle s'est embusquée... Mais elle attend son heure. Au moindre signe de faiblesse, dès qu'on baissera la garde, elle fondra sur nous pour nous défoncer notre ptite mouille.

La première dent du Mogwaï est arrivée.

Fini de rire. On ne met plus les doigts dans la bouche en lieu et place de Tototte. On ne se laisse plus sauvagement mordiller le menton. On ne laisse plus son nez à portée de machouillage-bisouillage (oui, c'est un truc étrange, mais ça l'éclate).

Bien trop dangereux les amis, bien trop dangereux.

dimanche, 6 janvier 2013

Cerveeeau...

Le jour de la fin du monde, Dou travaillait dans un labo à 500 mètres sous terre. Il y avait donc de fortes chances que lui échappe à la vague de zombification massive du 21/12/2012...

- Non mais si tu ressors et qu'on est en zombies, le Mogwaï et moi, sérieux, tu nous buttes. Je veux dire, ce serait pas cool de nous laisser suçoter des cerveaux...

- Mof. Toi, oui, je te butte. Mais le petit, il a pas de dents. Alors je le dresserai ! Un petit zombie de compagnie, trop choupi !

jeudi, 20 décembre 2012

C'est la vie...

Quand nous sommes allés en Irlande l'an dernier, nous sommes allés visiter Inishmore, l'une des îles à l'ouest de Galway, dans l'Océan Atlantique. Arrivés sur place avec le bac, nous nous sommes laissés tenter, une fois n'est pas coutume, par "l'attrape-touriste" de première : les petite calèches tirées par des chevaux rustiques pour faire le tour de l'île. Et au final, nous n'avions pas regretté notre choix car, tout attrape-touriste qu'était l'attraction, notre guide, lui, était génial. Un local, qui connaissait son île, ses secrets, et les partageait. Un gars au visage buriné par les vents qui battaient les terres rases d'Inishmore, à la peau tannée par le soleil mais aussi la pluie à force de promener des touristes par tous les temps. Un homme qui n'avait pas été épargné par la vie non plus, et qui dans le regard duquel on sentait une certaine sagesse. John nous avait raconté son île, c'était magique. Et souvent, revenait une phrase clé, comme une litanie, qu'il nous servait avec son accent à couper au couteau : "That's the way it is..."

Une vérité universelle, absolue, contre laquelle on ne peut pas aller.

Aujourd'hui, nous, jeunes parents, avons la nôtre, de vérité universelle. La réponse à toutes les interrogations concernant notre fils. Et d'ailleurs, sa nounou confirme. Il dort mal ? "C'est les dents". Il a des rougeurs ? "C'est les dents". Il bave beaucoup ? "C'est les dents". Il mord tout ce qui passe à portée ? "C'est les dents".

En attendant, elles ne sont toujours pas là, les dents. Et ça fait trois mois que "c'est les dents".
Et quand elles seront là, quelle sera notre nouvelle vérité universelle ? L'incertitude est le quotidien des jeunes parents.
That's the way it is.

vendredi, 14 décembre 2012

Théorie de la relativité

Avant Mogwaï, une nuit de 5 heures, c'était une petite nuit, et j'en étais à me dire "c'est plus de mon âge".

Depuis Mogwaï, une nuit de cinq heures, c'est la mégateuf, l'exception, le nutella sur mes tartines, le rayon de soleil à travers les nuages lorrains. C'est la première depuis son arrivée, quel évènement.

Imaginez le billet dont je vais me fendre quand il fera sa première nuit complète.

Comme quoi, tout est une question de relativité.

dimanche, 9 décembre 2012

Ma petite Madeleine

Quand j'étais petite (plus qu’aujourd’hui, s'entend) j'ai eu une période durant laquelle mon petit déjeuner était exclusivement constitué de Rice Crispies. De beaucoup de Rice Crispies. Dans du lait. Chaud. Et avec du sucre, parce que sinon, c'était fade. J'adorais ça.

Aujourd'hui, le Mogwaï est allaité. Avec du lait. Le mien. Chaud, et sucré.

Mon Mogwaï sent les Rice Crispies. J'adore ça.

mercredi, 5 décembre 2012

Foutus

Quand tu te mets, inconsciemment, à siffler la musique du mobile du Mogwaï, c'est que tu es définitivement perdu.

lundi, 19 novembre 2012

L'équilibre cosmique

Tandis que le Mogwaï travaille consciencieusement à la sortie de ses premières dents à grand renfort de filets de bave gluants et en mâchonnant avec énergie tout ce qui lui passe sous la main - ou presque - moi je sors ma première dent de sagesse. Quoi de plus logique, finalement ?

dimanche, 18 novembre 2012

Citations du jour

"A mesure qu'augmente le tas de cadavres de chocobons grandit ma culpabilité."


"Un bébé sur le ventre c'est comme une tortue sur le dos : impuissant. L'agitation frénétique de ses petites pattes n'y pouvant rien changer, l'énervement n'est pas loin."


Oui je sais, je fais dans le télégraphique en ce moment, mais c'est toujours mieux que "rien-parce-que-je-voudrais-faire-une-vraie-note-dessinée-mais-j'ai-pas-le-temps-et-du-coup-je-poste-pas".

vendredi, 16 novembre 2012

Organization.

Le rôle de jeune maman active demande une bonne condition physique (pour résister à la fatigue induite par les faaaantastiques nuits du Mogwaï) et surtout beaucoup d'organisation (pour compenser la fatigue sus-mentionnée). Mettre en place des automatismes qui évitent d'avoir à réfléchir aide beaucoup.

Exemple :

Poche de droite : Mouchoir-à-bave-de-Bébé.
Poche de gauche : Mouchoir-à-morve-de-Maman

Le tout est de ne pas se tromper.

mercredi, 5 septembre 2012

Techniques de Sioux

- page 1 de 2