Aujourd'hui, j'ai utilisé sans arrière-pensée le verbe "convaincre" à l'imparfait lors d'une discussion courante sur mon chantier. Sur le coup, c'est sorti tout seul, mais mes interlocuteurs m'ont regardée avec une mine plus que circonspecte.
Je me suis donc interrompue, inquiète d'avoir possiblement commis une boulette et, d'un commun accord, nous avons reformulé "ça ne me convainquait pas vraiment" en "ça ne m'a pas vraiment convaincue". Évidemment, le passé composé, c'est l'arme des faibles. Mais il faut avouer qu'à l'oreille, ça "s'entend" mieux.

Néanmoins, je ne me suis pas déclarée vaincue : j'étais convaincue (aha) d'avoir raison et j'ai horreur de dire des bêtises en matière de grammaire ou d'orthographe. J'en veux pour preuve que l'un de nos arguments pour mettre en route le Mogwaï était "nous devons sauver l'orthographe de ces hordes de boutonneux utilisant sans vergogne le langage SMS". Du coup, comme je n'ai pas de Bescherelle dans mon sac à main, j'ai dégainé le smartphone et ai enfin donné à la 3G une utilité reconnue : je suis allée vérifier sur "Le Conjugueur".

Et donc, j'avais raison. 

Je profite de ce billet pour faire une nouvelle fois l'apologie d'une orthographe et grammaire soignée, dans tous les domaines : qu'on poste sur un blog, sur facebook, qu'on envoie un mail (perso ou pro), un SMS ou, pire, qu'on envoie un CV ou une lettre de motivation, berdol, il faut un minimum.
Sérieusement, lire des mails professionnels avec une faute tous les trois mots, ça pique les yeux. Lire des fils de discussion sur FB ou forum en langage SMS, c'est parfois à la limite du compréhensible.

Une orthographe correcte est gage d'un minimum de sérieux et vraiment nécessaire si on ne veut pas passer pour un guignol dans le monde du travail. Alors même si je suis évidemment loin d'être infaillible, au moins, quand je ne sais pas ou ai un doute, je fais l'effort de vérifier. Avec internet c'est l'affaire de deux clics, donc à la portée de chacun, et ça permet de continuer à s'améliorer, même si on n'a aucune envie de participer à la dictée de Pivot.

Pour finir sur ce sujet, des réformes passent régulièrement, et avec Mogwaï qui ira un de ces quatre à l'école, je commence à me dire qu'il faudra que je me mette à la page : changements dans l'utilisation des traits d'unions, simplification du pluriel des noms composés, suppression quasi systématique des accents circonflexes (mais pourquoi tant de haine ?)... Pour ne pas taper à côté de la plaque quand le petiot fera ses dictées, il est possible de "réactualiser sa base de données" en faisant un tour, par exemple, sur ce site.

Que la force du Bescherelle soit avec vous les amis, allez en paix dans les méandres de l'internet et à bientôt !